fbpx

Comment faire de l’argent en vendant des NFT (1/2)

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Il y a une mode en ce moment. Un truc qui permet à certains de faire beaucoup d’argent.

Il s’agit des NFT. Et jusqu’à il y a 1 semaine, je ne savais pas ce que c’était.

Je vous mets la définition, trouvable sur wikipedia. Cette définition vous laissera certainement dans une circonspection la plus absolue.

Un jeton non fongible1,2 (NFT, de l’anglais non-fungible token) est un type spécial de jeton cryptographique qui représente quelque chose d’unique ; les jetons non fongibles ne sont donc pas interchangeables. Cela contraste avec les crypto-monnaies comme le bitcoin et de nombreux utility token qui sont fongibles par nature3.

Pour essayer mieux comprendre,  je vous conseille de regarder des vidéos sur Youtube. En voilà une.

Et encore aujourd’hui, j’ai un peu de mal à concevoir le sujet dans son intégralité.

Pour ma part, présentement et uniquement quand c’est appliqué au marché de l’art, ce n’est à mon sens qu’une énorme bulle spéculative. Des gens se vendent des images/des gif/des vidéos avec uniquement pour but de trouver quelqu’un prêt à le racheter encore plus cher. On ne possède rien à part une chaine de caractères nous indiquant que oui, on est bien propriétaire d’une image virtuelle. Oui, celle là même qui vous suffit de l’enregistrer sur votre ordinateur pour la posséder également

Et donc, très naturellement et après avoir lu le post d’un prénommé Alexis sur le groupe Facebook “Crypto France”, je me suis dit que j’allais également tenté l’aventure.

Je vous mets la publication en question qui m’a donné envie de me lancer.

Pour vendre des NFT, il faut donc avoir des “images” qui m’appartenaient. Des choses que j’avais soit réalisées, soit que j’avais fait faire et que j’avais le droit de vendre.

Il s’avère qu’il y a 2 ans, j’avais voulu lancé une app avec un ami. Une application qui se serait nommée Animal Army et qui avait pour but de venir concurrencer l’application Forest. Une application pour gérer son temps. Si si, vous savez, l’app qui permet de planter des arbres dans la vraie vie si vous laissez de côté votre smartphone suffisamment de temps.

Avec un ami, on souhaitait faire pareil mais en donnant de l’argent à des associations qui aidaient les animaux plutôt qu’en plantant des arbres. Je vous mets des images que vous puissiez avoir un aperçu de ce qu’on avait en tête.

 

Bref, l’application n’a jamais été développée, la faute à un développeur flemmard (Yohan si tu me lis un jour, je t’embrasse <3 ). Mais pour cette app précisément, j’avais fait réaliser plusieurs parties d’animaux (des bouches, des corps, des yeux, des couleurs, etc.) qui, mis bout à bout, allaient me permettre de générer  des millions d’animaux différents. Ce ne serait pas LE truc idéal pour créer des NFT, ça ? 🙂

Pour vous donner un ordre d’idée, j’avais réalisé ce genre de bouches. Toutes étant interchangeables.

J’avais également fait réaliser des dizaines de formes d’animaux. Des dizaines de couleurs. Des ombres différentes. etc.

Bref, après fait développé un petit script en python me permettant de créer des images “animal+bouche+couleur+yeux+etc”, voilà ce que j’étais en mesure de générer. Je n’ai pas calculé le nombre de possibilités mais avec ce que j’ai, je crois que je suis en mesure de générer environ 2 ou 3 millions d’animaux (certaines différences seront minimes, des yeux marrons pour l’un et des yeux verts pour l’autre par exemple).

 

Je me suis donc dit que j’allais mettre en vente mes animaux sur la plateforme de vente de NFT qui se nomme OpenSea avec une différente notoire par rapport aux autres vendeurs : chaque vente originelle d’un NFT serait reversée en très grande partie à une association d’aide aux animaux.

Je cite ce qu’il y a d’indiqué sur ma collection d’OpenSea

We sell digital animals in order to help real ones. The artist will gift a part of its earnings each month to an association helping animals (eg : you buy a digital Lion, we give money to a real Lion association. Same thing for sharks, bears or gorillas). We’ll post updates on Twitter for proof. Inspired by retards of WSB (reddit). Feel free to do the same when reselling 🙂

J’ai donc généré 250 gorilles, 250 giraffes,250 requins, 250 éléphants, 250 ours,250 baleines, 250 lions & 250 tigres et j’ai mis le tout en vente pour des prix complètement aléatoires allant de 0.01 ETH à 0.1 ETH.

Je vous tiens au courant dans la partie deux qui arrivera d’ici 10 jours.

On va faire un truc. Tu vas t’abonner à ma newsletter :) Pourquoi ? Parce que j’y raconte …
😇 Des histoires funs sur ma vie
👀 Des anecdotes transparentes sur ce que je mets en place pour convaincre les gens
💛 J’y présente mes nouveaux projets en  avant première 
 
Avant de t’abonner, clique là si tu veux voir ce que je peux raconter parfois.

Partage cet article à 1 ou 2 amis et ouvre-leur les yeux sur ce que tu voudrais faire ou sur ce qu'ils pourraient faire en travaillant un peu.

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *